Olivier Rousteing réactualise l’héritage de Pierre Balmain pour l’automne-hiver 2023/2024

Article publié le 2 mars 2023

Texte : Henri Delebarre. Photos : Balmain.

Olivier Rousteing présentait sa nouvelle collection pour la maison Balmain, mercredi 1er mars, lors d’un défilé au Carreau du Temple, dans le 3ème arrondissement de Paris.

Pour cette nouvelle saison, Olivier Rousteing proposait plusieurs pièces de tailoring déconstruites, telles que des vestes coupées au niveau des épaules pour devenir des bustiers.
Célébrant le riche héritage de la maison fondée par Pierre Balmain en 1945, ces créations rendaient hommage aux coupes architecturales du couturier et à sa silhouette Jolie Madame, à travers des coupes aiguisées, des tailles cintrées, des épaules accentuées, et des volumes élaborés.

Adaptée pour le monde d’aujourd’hui, le New French Style et la silhouette Jolie Madame, avec ses plis savamment placés créant des lignes soulignant l’architecture du vêtement, s’actualisaient sur des looks en jean ou en maille.
Rivières de strass, cascades de perles, broderies opulentes et maximalistes… Olivier Rousteing dévoilait également des pièces faisant ressurgir le souvenir de certaines de ses premières créations pour Balmain, inspirées par la richesse des œufs de Fabergé, et qui célébraient en même temps l’amour de Pierre Balmain pour les broderies de perles. Ailleurs, ces dernières se muaient en pois, un motif récurrent dans les collections de Balmain.
Après avoir réintroduit le monogramme de Pierre Balmain, baptisé « Labyrinthe », Olivier Rousteing exhumait des archives un autre motif , disposant les initiales du couturier en damier, inspiré des sols des chateaux de Versailles ou de la Loire.

Sculpturaux, des corsets et robes à basques sonnaient quant à eux comme une ode à Jean Paul Gaultier, une maison pour laquelle Olivier Rousteing a été invité à concevoir une collection de Haute Couture, présentée en juillet 2022.

Le designer collaborait également avec le chapelier Stephen Jones afin de concevoir des chapeaux et bérets faisant entrer dans le 21ème siècle les couvrechefs autrefois dessinés par Pierre Balmain.

Les plus lus

Le calendrier des soirées de la Paris Fashion Week AW23/24

Voici notre guide des soirées où il fera bon voir et être vu, arriver tard et partir plus tôt que prévu.

Lire la suite

La troisième et dernière collaboration de Loewe avec le Studio Ghibli vue par Antidote

Jonathan Anderson s’est une nouvelle fois associé au Studio Ghibli, co-fondé par le dessinateur et réalisateur Hayao Miyazaki, pour mettre à l’honneur l’un des films d’animation japonais les plus célèbres. Après « Le Voyage de Chihiro » et « Mon Voisin Totoro », c’est au tour du film « Le Château ambulant », sorti en 2004, d’être mis à l’honneur par la maison madrilène, à travers une série de vêtements et d’accessoires oniriques, célébrant l’artisanat.

Lire la suite

Pierpaolo Piccioli opère une synthèse entre Haute Couture et culture club pour la collection Valentino Haute Couture Printemps-Été 2023

Au Bridge Club, sous le pont Alexandre III, à Paris, Pierpaolo Piccioli a présenté son « Club Couture » à travers une collection établissant un dialogue entre deux univers à priori très éloignés – la Haute Couture et la culture club – pour célébrer leurs goûts communs pour l’audace, la rêverie et la liberté.

Lire la suite

H&M Innovation Metaverse Design Story, une collection inspirée par le métavers

La marque suédoise dévoile aujourd’hui sa collection H&M Innovation Metaverse Design Story, mettant en lumière des techniques et matériaux innovants, développés grâce aux nouvelles technologies et à des processus de production plus responsables. Pour ce huitième drop depuis le lancement de la série de collections H&M Innovation Stories, en avril 2021, ses créateur·rice·s opèrent cette fois-ci une collision entre esthétique cyberpunk et imprimés représentant la nature, via des images satellites de la planète Terre ou de cellules observées au microscope.

Lire la suite

La nouvelle collection 8 Moncler Palm Angels racontée par le designer Francesco Ragazzi

Pour sa nouvelle collection pour la maison Moncler, le designer milanais et fondateur du label Palm Angels, Francesco Ragazzi, continue de puiser son inspiration dans sa fascination pour la culture américaine. Lui-même directeur artistique de Moncler jusqu’en 2019, il se tourne cette saison vers le Miami hédoniste des années 90 pour lui faire rencontrer le lifestyle et l’artisanat italiens. Une collection qui prend forme à travers des pièces mêlant le vestiaire sportif américain à celui de la maison spécialiste de la doudoune, tout en s’accompagnant d’une collaboration avec le chausseur Tod’s.

Lire la suite

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.